L’erreur fatale de solvabilite II